Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2013

"Trugarez ha kenavo ar c'hentañ" à l'équipe bretonne








26/09/2013

Le FrenchShip 3 - La nouvelle aventure commence

Dimanche 23 juin 2013

Ça y est, c'est le départ pour la Grèce. Tout est prêt pour passer une bonne semaine riche de rencontres, de découvertes et de plaisir.
Nous sommes 11 élèves heureux d'aller vivre cette aventure sportive, humaine, écologique.
Nous avons décidé d'aller à Thessalonique en minibus. Nous nous sommes retrouvés à 9h du matin.
Le voyage est long, très long, environ 10 heures. Mais nous restons patients. Déjà, Istanbul avec sa frénésie permanente semble loin derrière nous.
Nous laissons également les événements politiques de ces derniers temps. Un besoin de se couper de cette réalité pour nous plonger pleinement dans notre projet.

Nous applaudissons au passage de la douane. Même si le paysage est le même, notre esprit est parti en voyage, en “vacances”, au FrenchShip 3 ! La Chalcidique est devant nous.

carte.jpg

Les dernières heures nous semblent interminables. Le temps est orageux. Plus que 100 km , 50, 20, 10. Thessalonique est devant nous. Madame Sophia nous attend pour nous conduire au foyer de la base nautique en bord de mer. Nous sommes heureux et soulagés que ce voyage soit enfin terminé.

La chaleur et l'humidité sont terrible, mais une autre surprise nous attend, car même si la base est bien située, la découverte du dortoir avec ses lits superposés nous étonne.

Le soir venu, nous décidons de dormir sur le ponton en bois, sous les étoiles, au son des petites vagues. Pour beaucoup d'entre nous, c'est notre première nuit dehors. Malgré les piqûres de moustiques, nous sommes définitivement contents. Notre séjour vient de commencer.

20130624_072146.jpg

Thessalonique

Le lendemain matin, c'est petit déjeuner sur la terrasse de la base. C'est l'occasion de rencontrer les jeunes Français arrivés en pleine nuit. Le second équipage est au complet, 8 élèves et 2 profs.

DSCN0033.JPGPuis direction Thessalonique pour découvrir cette ville fondée sur plusieurs entités religieuses et qui pour nous représente aussi la ville de naissance d'Atatürk.
Mais ce lundi est un jour férié en Grèce et tous les magasins sont fermés. Madame Sophia nous a préparé un parcours découverte. Nous nous séparons en 2 groupes mixtes, Français, Turcs mais aussi Grecs qui nous ont rejoints pour nous guider à travers leur ville.

L'humidité est toujours aussi terrible et la chaleur est presque insupportable. Nous observons quelques monuments historiques et sommes heureux de nous rafraîchir quelques instants dans l'église « Saint-Nicolas » (Agios Nikolaos) avant de tous nous retrouver au pied de la Tour Blanche en bord de mer, à l'ombre des arbres.

Retour l'après-midi à la base, le temps de nous préparer pour aller manger dans une taverne où nous sommes invités par la directrice du Collège de La Salle.
Le repas est tout simplement excellent et cela nous permet de lancer l'ambiance entre nous tous.

DSCN0050.JPG DSCN0051.JPG DSCN0052.JPG

 

 

 

 


Deuxième nuit sous les étoiles de Thessalonique avant d'aller au parc Tethys puis rejoindre nos voiliers à Neos Marmaras.

 

25/09/2013

Le FrenchShip 3 - A la recherche du Crabe Bleu !

Le bus nous conduit à l'ouest de Thessalonique jusqu'au parc naturel Tethys.

P6210004.JPG

Ce parc est un exemple d'écologie maîtrisée et de pêche traditionnelle. Il est intéressant de constater que les gens qui s'en occupent sont des scientifiques dont le but est de redonner à la nature son équilibre. Situé entre terre et mer avec en fond le mont Olympe, ce parc est un merveilleux endroit, tranquille, dans lequel poissons, crabes bleus et grosses crevettes viennent s'y reproduire.

Nous nous promenons sur un petit sentier et nous participons à une petite pêche dans une barque.

P6210022.JPG20130625_130305_3.jpg

C'est très intéressant de découvrir ces techniques et surtout d'apprendre que cette pêche est contrôlée permettant aux espèces d'être en équilibre dans leur écosystème.

 P6210030.JPG

Quelques heures passées là-bas, et c'est maintenant le temps de nous rendre sur nos voiliers et de naviguer durant quelques jours le long du littoral de la Chalcidique.
Direction Neos Marmaras

 

 

 

Voiles, Echanges, Plaisirs, les 3 ingrédients du FrenchShip 3 !

Nous arrivons à Neos Marmaras, petite ville touristique avec son agréable port.
Nos 5 bateaux sont là qui nous attendent. Nous nous répartissons dans chacun d'eux, nous prenons nos cabines, nous distribuons les courses pour nos 3 jours de mer.

P6220049.JPG

P6220058.JPGRapidement, nous prenons le large et le vent souffle dans les voiles. Le FrenchShip 3 se lance sur les vagues, certains d'entre nous prennent les commandes, apprennent aux autres, quelques uns s'allongent à l'avant des voiliers pour profiter des rayons du soleil.

Nous arrivons vers une baie. Nos 5 navires s'attachent les uns aux autres par les côtés pour n'en former qu'un. Nous plongeons dans cette eau transparente, douce et tiède. Nos amis bretons sont surpris par cette température. Le temps de voir un poulpe, de le caresser, de le voir lancer son encre, le repas du soir nous attend sur le pont. Le silence nous entoure, la nuit s'annonce belle, le soleil se couche, la lune se lève.
Comme on nous l'avait conseillé, nous essayons de nous tenir loin de nos téléphones portables. Nous apprenons à maîtriser également notre consommation d'eau douce pour se laver ou faire la vaisselle. Nous découvrons une nouvelle vie. Nous avons tous le sourire aux lèvres.
Nous nous endormons en regardant ce spectacle nocturne dans le ciel.

20130625_202803.jpg

La voile a ce côté magique de se laisser pousser par la seule force du vent. Voir le bateau glisser sur l'eau est une sensation indescriptible. Vivre sur un voilier n'est pas une chose très facile. On bouge, on doit faire attention à son équilibre, l'espace est restreint, il y a les cordages, les virements de bords, on se tape les pieds... il faut aussi savoir vivre ensemble, respect chaque personne à bord et la vie commune dans ce lieu clos.

P6220061.JPG

Et puis, il y a la communication. Nos équipages sont mixtes. Nous essayons de parler tous en français, notre langue commune. Nos skippers grecs ne sont pas francophones, alors l'anglais est de rigueur. Nous apprenons quelques mots grecs, nous leur apprenons des mots turcs. Nous échangeons sur nos modes de vie, nos cultures

Cette expérience a été très enrichissante et même si nous n'avons eu que quelques jours de navigation, ils en appellent d'autres.

Deux regrets principaux sur cette mini croisière.

Le premier est lié aux conditions climatiques avec le trop peu de vent qui ne nous a pas permis de hisser les voiles. Notre navigation s'est essentiellement faite en moteur, le manque de temps nous obligeant d'aller d'un endroit à un autre sans trop perdre d'heures.

Le second est que nous ne sommes restés que 3 jours et 3 nuits sur nos FrenchShip. Nous y serions bien restés une semaine entière pour apprendre cette nouvelle vie, apprendre à naviguer, à manipuler les voiles …

Les rencontres interculturelles

Cette mini-croisière a été l'occasion de cohabiter avec des gens que nous ne connaissions pas.
C'est bien le but de ce projet.
P6230170.JPGEntre nous tous, tout n'a pas été toujours facile, chacun essayant de retrouver ses compatriotes pour une communication dans sa propre langue. Mais des contacts se sont tissés, des discussions ont été lancées, des amitiés sont peut-être nées de ces rencontres.

P6230178.JPG

P6230173.JPG
Petit à petit, des groupes se sont formés, les gens se sont mélangés, et même si parfois on se demandait pourquoi nos profs organisaient des activités communes, montaient des équipages mixtes entre nos 3 pays, il faut reconnaître que cette expérience n'aurait pas eu le même goût si nous étions restés entre nous.

Dépaysement

Le littoral de la Chalcidique ressemble assez au rivage de Çanakkale jusqu'à Ayvalık.
Ce n'est donc pas ici que nous avons pu apprécier le dépaysement auquel nous nous attendions.

P6220132.JPG

Mais de belles baies nous attendaient et le seul fait d'arriver dans ces endroits en voilier leur donnait un aspect inconnu. Et puis il y avait de belles et longues plages aux eaux turquoises. Nous y avons accosté avec plaisir et nous y sommes allongés un moment. Alors qu'une petite houle se présentait et que la fatigue se faisait sentir à cause d'une vie rythmée par nos bateaux, nous sommes arrivés à l'île de la Tortue.
P6220085.JPGSon nom correspond au profil géographique de cette petite île inhabitée par l'humain mais colonisée par des milliers de goélands volant au dessus de nous, nageant aux abords de nos voiliers, criant si nous nous approchions. Nous sommes restés un moment dans une petite baie à l'abri du vent profitant pleinement de nos derniers instants de vie de marins avant le retour à Neos Marmaras. Une certaine nostalgie commençait à planer dans no têtes.

Qu'allait nous réserver la suite de notre séjour ?

Les tavernes

La cuisine grecque ressemble un peu à notre cuisine turque. Nous y retrouvons des ingrédients méditerranéens communs, des recettes semblables et il est même drôle de trouver des mots de plats presque identiques. Cela est bien entendu le fait d'un long héritage gastronomique entre nos 2 pays.20130626_213719.jpg

Mais une chose est certaine : l'ambiance des tavernes dans des petits ports, loin du tourisme de masse, est extraordinaire. Dans ce petit port qui nous semblait loin de tout, nous nous sommes assis dans un petit restaurant pour y déguster différentes spécialités. 20130626_225157.jpgLes 23 élèves d'un côté, nos profs et les skippers de l'autre, la joie se lisait sur tous nos visages.
Nous avons alors entrepris de mettre des musiques de nos 3 pays pour montrer nos différentes danses. Musiques grecques, bretonnes et turques se succédaient. Nous avons écouté une drôle de chanson française avec son étonnante chorégraphie. Avec surprise, nous avons découvert que nos compagnons français avaient eux aussi des danses collectives ayant un air méditerranéen. Du coup, tous ensemble nous nous sommes regroupés pour entamer une danse mélangeant nos 3 styles.

Neos Marmaras

Le tour en voilier touche à sa fin. Nous retournons tranquillement vers notre port de départ et cherchons une baie abritée. L'endroit est beau, le coucher de soleil est magnifique mais une houle, pas méchante mais régulière, fait monter et descendre nos embarcations. La nuit s'annonce difficile pour les personnes qui n'ont pas le pied marin. Décision est prise de rentrer au port ce soir. En fait, nous ne sommes pas contre. Ce sera l'occasion de découvrir la vie nocturne de cette charmante petite ville, de goûter au plaisir d'une nouvelle taverne, de retourner doucement à notre besoin de citadin en regardant les vitrines des magasins et de chercher quelques souvenirs.

P6210032.JPG

Nous consacrons d'ailleurs notre lendemain matin à flâner dans les rues de Neos Marmaras en attendant notre bus qui va nous conduire dans un camping. Nous ne savons pas trop ce que va nous réserver cette expérience.

 

Le FrenchShip 3 - Retour sur terre - Place au camping

Le camping d'Armenistis est de l'autre côté du doigt central de la Chalcidique. La route côtière est très belle. Elle est sur le flanc de la montagne et très tortueuse. Nous apercevons quelques plages façon carte postale et plusieurs campings sont indiqués. Une plage de sable nous attend et la mer turquoise nous tend les bras.

P6260304.JPG

 A l'arrivée, on nous conduit vers nos tentes collectives de 8 personnes. Elles ressemblent un peu à nos « yurt ». Nos tentes sont disposées de telle manière que nous avons un espace central ombragé pour nos repas.

DSCN0171.JPG

L'un de nos premiers réflexes est de prendre une bonne douche avec de l'eau chaude. Nous devions faire attention à l'eau sur nos voiliers, ici nous oublions nos bonnes habitudes écologiques et laissons couler sur notre corps et nos cheveux.

Plus loin, c'est le stade de beach volley. Nous nous lançons dans un match tout en regardant des gens jouer avec des raquette en bois et une balle de tennis. Ça frappe fort, très fort dans tous les coins.

P1030773.JPG

Nos logements sont excentrés mais le cœur de ce camping se situe autour d'un bar proche de la plage. Jour et nuit, les personnes se regroupent ici.

Le matin, c'est séance de yoga, de gymnastique, même pour les enfants. Puis, quand les corps sont bien réveillés, les parties de tennis et de volley commence. Peu de gens se baignent paradoxalement. Ils préfèrent se faire bronzer en jouant, en transpirant. Du zumba est organisé et les filles de notre groupe y participent activement.
Ce camping nous donne l'impression d'un centre de sport à ciel ouvert où le mot d'ordre principal est le culte du corps. Un petit air de Floride ! P6250290.JPG

 
De notre côté, nous nous lançons un défi, une compétition nautique sous la direction de Metin, Isabelle et Valentina, une prof grecque de sport qui est venue nous rejoindre.

P6250212.JPG

 

 

Au programme, kayak de mer, concours d'équilibre …
Comme toujours, nos équipes sont tri-nationales. Le départ est donné, la course commence.
Les bretons sont très bons dans le kayak, ils ont plus l'habitude que nous. Nous rions, nous encourageons. A la fin, la compétition tourne à la piraterie, nous renversons les embarcations. Qui a gagné ? Aucune importance. Tout le monde. Le FrenchShip !

Au repas du soir, nous proposons de faire goûter notre « sucuk » et du « hellim », fromage de Chypre qui ne fond pas.
P1030775.JPGEn passant, nous voulons remercier nos 2 Dimitri. L'un est biologiste et prof au Collège de La Salle. L'autre est sportif, entraîneur de foot au club PAOK de Thessalonique. Il nous avait accueilli à la base, tandis que le prof était avec nous sur les voiliers.
Au camping, ils préparaient le barbecue. Un vrai régal.

La nuit tombée, nous nous sommes retrouvés pour danser. C'était très sympathique et il fallait en profiter car la seconde nuit, un spectacle naturelle nous attendait. Des éclairs fusaient dans le ciel noir. Le tonnerre grondait. Nous nous sommes imaginés dans l'antiquité avec la colère des Dieux Grecs sur le Mont Olympe.

Notre séjour arrive à son terme. Il faut retourner à Thessalonique, à la base nautique. Nous quittons le camping avec regret.
Le soir sur la terrasse du club, Magda, une élève grecque ayant participé aux 3 FrenchShip, nous donne un petit concert de guitare.

L'ambiance est un peu morose, retour le lendemain sur Istanbul et sa réalité. La fatigue se fait aussi sentir.
Ce soir, nous dormirons tous dans le foyer, pas de nuit à la belle étoile. Il y a du vent, il fait assez frais.

Nous sommes heureux d'avoir participé à cet échange culturel original.
Place maintenant au FrenchShip 4.

Nous souhaitons bonne chance aux futurs participants et qu'elles et eux aussi puissent vivre de nouvelles choses, vivre autrement, découvrir et respecter l'environnement et les autres cultures.

 

Le FrenchShip 3 en diaporama

FrenchShip 3 from Chapdelaine Laurent on Vimeo.

30/05/2013

Liste des affaires à emporter

  • T-shirts.
  • Shorts, bermudas, pantacourts etc.
  • Jeans.
  • Un survêtement pour le soir ou un vêtement de pluie.
  • Sous-vêtements, chaussettes et pyjama.

Prévois un nombre suffisant de sous-vêtements, parce qu’il y a des machines à laver seulement au camping.

  • Maillots de bain.

Prévois toujours un petit peu de vêtement en plus !

  • Tongs ou sandales pour la plage et les balades.
  • Une paire de tennis ou de chaussures de toile. On évitera les tongs qui peuvent poser des problèmes de sécurité à bord du voilier.
  • Casquette ou tout autre chapeau qui protègera ta tête du soleil.
  • Brosse à dent, dentifrice, savon, shampooing, peigne / brosse à cheveux, gant(s) de toilette etc.

On  devrait penser à polluer le moins possible, aussi bien pendant la croisière qu’au camping. Essayons, donc, de le faire,  en choisissant le shampooing le moins chimique. Il faudrait donc préférer le shampoing, le gel de douche ou le savon d’origine naturelle.

  • Serviette de bain et de toilette.
  • Crème solaire pour le visage et le corps.
  •  Crème anti-moustiques.

On évitera les appareils électriques, sèche-cheveux, rasoir etc.

  • Sac pour le linge sale, de préférence en plastique. On préférera les sacs plastiques du genre sac poubelle car les sacs en tissu prennent l’eau.
  • Sac de couchage.
  • Lampe de poche avec des piles de rechange si nécessaire. Il existe des lampes à dynamo ou à diode, c’est toujours un geste pour la planète.
  • Sac pour les sorties.
  • Appareil photo.
  • Masque, tuba.
  • Argent de poche en quantité raisonnable.

Il faut prévoir un sac de taille suffisamment grande pour tout contenir et de taille suffisamment petite pour le voyage, et le rangement dans le voilier et la tente (un sac encombrant est une galère). Opte  pour un sac de voyage souple ou deux sacs de taille moyenne, pas très lourds que tu pourras facilement plier et ranger dans un placard.

Ne surtout pas oublier !

  • Tes  papiers (passeport, carte d'identité...)
  • De mettre une étiquette avec ton nom, ton prénom et ton adresse sur tous tes bagages, ça peut servir en cas de perte...
  • Les lunettes de soleil, in-dis-pen-sa-bles ! 
  • Le bob, le chapeau de paille, la casquette ou la capeline

Les  mp3 et les consoles de jeux sont en général déconseillés pendant les temps communs, il peut également y avoir des risques de perte, de casse… Tu n’es pas obligé d’apporter ce type d’accessoires, tu n’en auras pas vraiment besoin.

FrenchShip, De La Salle, Saint Joseph

 

23/03/2013

Les voiliers de l'amitié égéenne

23 élèves

4 voiliers

2 pays

1 seule et même culture

Les élèves ont décidé de baptiser ce projet “Le FrenchShip”, afin de donner à leurs voiliers les couleurs des 2 langues communes de communication, le français et l’anglais, mais aussi les couleurs de l’amitié européenne.

La mission du “FrencShip” avait plusieurs objectifs :

-        humain avec la rencontre de l'autre et de soi-même sans compter des contraintes de la vie commune à bord d'un voilier

-        cullturel avec un échange sur l'histoire des pays, leurs coutumes, leur cuisine, leur danse et leurs chansons traditionnelles et modernes

-        liguistique avec l'apprentissage de mots grecs et turcs, la pratique du français et de l'anglais

-        écologique avec la découverte de plusieurs îles, de la faune marine, des espèces protégées ainsi que la maîtrise de l'eau et des déchets

-        sportif avec la pratique de la voile, du pilotage d'un bateau, de la randonnée et de compétitions ludiques.

lasalle,echanges


FrenchShip : Le voyage initiatique au coeur des lles Sporades.

23 élèves turcs du Lycée Saint-Joseph d'Istanbul et grecs du Collège De la Salle de Thessalonique, âgés de 15 à 18 ans, ont décidé de voguer ensemble sur des voiliers en direction du parc marin des Iles Sporades en Mer Egée au sud de Thessalonique. Durant 6 jours, les élèves accompagnés de 4 professeurs* (deux grecs, une turque et un français) et de 4 capitaines ont partagé chacun de leurs instants.

Toute voile dehors, au rythme des vagues et du vent, ces jeunes ont compris toutes leurs ressemblances. Mieux que tout discours, ils ont montré ainsi à leurs aînés l'espoir de demain et le chemin à suivre, celui de la fraternité sans frontière.

FrenchShip 2 [50%].jpg

Cette union a vu son apogée par la décision d'adopter un jeune phoque méditerranéen prénommé “Moscof” et suivi par l' ONG grecque “Mom” (http://www.mom.gr) surveillant ces mammifères marins et d’autres espèces menacées aux alentours de l'Ile d'Alonissos.

Ce phoque, pour qui les frontières, les politiques et l'histoire ne comptent pas, symbolise ainsi ce lien fraternel entre ces 2 établissements et ces 2 pays.

Rendez-vous est pris pour juin 2012 à la rencontre des tortues marines et de la côte lycienne en Turquie, avec pourquoi pas la participation de nouveaux pays bordant la Méditerranée. 

moscof 2 [50%].jpg

*Sophia Pascaloudi, Dimitris Karatzas, Rengin Tamkan-Doğan, Laurent Chapdelaine

Le deuxième FrenchShip navigue sur la mer turquoise turque

Juin 2011 marquait le début d'une belle et originale aventure commune entre le Collège De Lasalle de Thessalonique et le Lycée Saint-Joseph d'Istanbul.

4 voiliers avaient embarqué des élèves de chaque établissement pour une croisière d'une semaine à la découverte des Iles Sporades.

Cette amitié maritime a été renouvelée en juin 2012, le long de la côte lycienne (sud-ouest de la Turquie).

Entre Marmaris et Göcek, 16 élèves, accompagnés de 3 enseignants, ont pu à nouveau voguer ensemble sur  le Es Yılmaz, long navire en bois.

IMG_0980.JPG

Cette croisière bleue turquoise a permis de pafaire cette union tout en découvrant des sites inaccessibles par voie terrestre.

Alors qu'en 2011, le phoque moine méditerranéen avait été choisi comme emblème écologique, la tortue marine Caretta caretta fut le symbôle de 2012.

Animal migrateur, cette tortue revient pondre sur sa plage de naissance, faisant abstraction des frontières.

La visite d'un centre de réhabilitation sur la plage de Iztuzu vers Dalyan fut un grand moment d'émotion.

Encore une fois, le projet “Le FrenchShip”, a su montrer que malgré des langues et une histoire différente, les ressemblances culturelles sont bien plus importantes pour établir une amitié entre les peuples, le tout dans une ambiance joyeuse et francophone.

Vivement 2013 !