Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2013

Le FrenchShip 3 - Retour sur terre - Place au camping

Le camping d'Armenistis est de l'autre côté du doigt central de la Chalcidique. La route côtière est très belle. Elle est sur le flanc de la montagne et très tortueuse. Nous apercevons quelques plages façon carte postale et plusieurs campings sont indiqués. Une plage de sable nous attend et la mer turquoise nous tend les bras.

P6260304.JPG

 A l'arrivée, on nous conduit vers nos tentes collectives de 8 personnes. Elles ressemblent un peu à nos « yurt ». Nos tentes sont disposées de telle manière que nous avons un espace central ombragé pour nos repas.

DSCN0171.JPG

L'un de nos premiers réflexes est de prendre une bonne douche avec de l'eau chaude. Nous devions faire attention à l'eau sur nos voiliers, ici nous oublions nos bonnes habitudes écologiques et laissons couler sur notre corps et nos cheveux.

Plus loin, c'est le stade de beach volley. Nous nous lançons dans un match tout en regardant des gens jouer avec des raquette en bois et une balle de tennis. Ça frappe fort, très fort dans tous les coins.

P1030773.JPG

Nos logements sont excentrés mais le cœur de ce camping se situe autour d'un bar proche de la plage. Jour et nuit, les personnes se regroupent ici.

Le matin, c'est séance de yoga, de gymnastique, même pour les enfants. Puis, quand les corps sont bien réveillés, les parties de tennis et de volley commence. Peu de gens se baignent paradoxalement. Ils préfèrent se faire bronzer en jouant, en transpirant. Du zumba est organisé et les filles de notre groupe y participent activement.
Ce camping nous donne l'impression d'un centre de sport à ciel ouvert où le mot d'ordre principal est le culte du corps. Un petit air de Floride ! P6250290.JPG

 
De notre côté, nous nous lançons un défi, une compétition nautique sous la direction de Metin, Isabelle et Valentina, une prof grecque de sport qui est venue nous rejoindre.

P6250212.JPG

 

 

Au programme, kayak de mer, concours d'équilibre …
Comme toujours, nos équipes sont tri-nationales. Le départ est donné, la course commence.
Les bretons sont très bons dans le kayak, ils ont plus l'habitude que nous. Nous rions, nous encourageons. A la fin, la compétition tourne à la piraterie, nous renversons les embarcations. Qui a gagné ? Aucune importance. Tout le monde. Le FrenchShip !

Au repas du soir, nous proposons de faire goûter notre « sucuk » et du « hellim », fromage de Chypre qui ne fond pas.
P1030775.JPGEn passant, nous voulons remercier nos 2 Dimitri. L'un est biologiste et prof au Collège de La Salle. L'autre est sportif, entraîneur de foot au club PAOK de Thessalonique. Il nous avait accueilli à la base, tandis que le prof était avec nous sur les voiliers.
Au camping, ils préparaient le barbecue. Un vrai régal.

La nuit tombée, nous nous sommes retrouvés pour danser. C'était très sympathique et il fallait en profiter car la seconde nuit, un spectacle naturelle nous attendait. Des éclairs fusaient dans le ciel noir. Le tonnerre grondait. Nous nous sommes imaginés dans l'antiquité avec la colère des Dieux Grecs sur le Mont Olympe.

Notre séjour arrive à son terme. Il faut retourner à Thessalonique, à la base nautique. Nous quittons le camping avec regret.
Le soir sur la terrasse du club, Magda, une élève grecque ayant participé aux 3 FrenchShip, nous donne un petit concert de guitare.

L'ambiance est un peu morose, retour le lendemain sur Istanbul et sa réalité. La fatigue se fait aussi sentir.
Ce soir, nous dormirons tous dans le foyer, pas de nuit à la belle étoile. Il y a du vent, il fait assez frais.

Nous sommes heureux d'avoir participé à cet échange culturel original.
Place maintenant au FrenchShip 4.

Nous souhaitons bonne chance aux futurs participants et qu'elles et eux aussi puissent vivre de nouvelles choses, vivre autrement, découvrir et respecter l'environnement et les autres cultures.

 

Les commentaires sont fermés.